Petit Portrait d’Edouard Caraco

Edouard Caraco the bradery

Edouard Caraco est le cofondateur de The Bradery, des ventes privées hebdomadaires, triées sur le volet et joliment présentées. The Bradery préfère la qualité à la quantité, en sélectionnant soigneusement ses partenaires. On y retrouve des jolies marques et des jeunes créateurs, des intemporels plutôt que des pièces importables. The Bradery défend l’idée d’une mode plus responsable et plus abordable, en (re)créant du désir pour des pièces endormies.

Ton déclic entrepreneur ?

Depuis que je suis tout petit, j’ai toujours rêvé d’indépendance et de liberté. L’entrepreneuriat m’a rapidement semblé être le meilleur moyen d’y accéder. Mon déclic a probablement été la rencontre avec Tim mon meilleur pote depuis qu’on a 10 ans. On travaille ensemble tous les jours depuis nos 18 ans, et The Bradery est  la troisième boîte qu’on monte tous les deux. 

Quand tu pitches ta boite / ton métier à ta grand-mère ça donne…

Malheureusement je n’ai plus mes deux grands-mères adorées, mais je leur aurais dit : je vends les anciennes collections des plus belles marques. Je leur aurais aussi probablement offert quelques belles pièces…

Comment t’est venue l’idée de The Bradery  ?

Avec Tim, on a fait notre premier stage chez Veepee à NYC. On a au tout début de notre carrière était fasciné par ce métier, par les relations créées avec les marques et par cette magnifique mission de remettre en valeur de belles pièces endormies.
C’est lors de notre précédente aventure entrepreneuriale, Wing une startup logistique qu’on a eu le déclic.  On travaillait à la fois pour Veepee et pour plein de belles marques. On s’est rendu compte qu’il y avait de la place pour un nouveau partenaire qui allait permettre aux marques premiums de vendre leurs anciennes collections tout en protégeant leur image et surtout en allant cibler une clientèle stratégique : les jeunes.

The bradery

Comment tu t’es financé ? Dette, levée de fonds, business angels, etc

Au départ, on a mis toutes nos économies avec Tim : 6,000€. On a aussi bénéficié d’un prêt d’honneur Wilco et de la bourse French Tech. Ça nous a permis de tenir 1 an avec 130 000€ au total. Au bout d’un an et pour accélérer notre belle croissance, on a levé 1,3 million auprès de business angels stratégiques qui nous aident à aller chercher des marques et structurer nos opérations.

Les profils idéaux pour bosser avec toi ?

Dynamique et persévérant.

Ta plus grosse galère ?

Emballer les colis. Je me souviens de nuits entières passées à emballer avec Tim et parfois des renforts (merci Aurel le petit frère de Tim…). Nous souhaitions bien emballer les colis, mettre un petit mot personnalisé, etc. 

"On est une petite trentaine aujourd'hui, tout le monde s'entend bien et c'est vraiment en arrivant chaque matin qu'on arrive à matérialiser la croissance de The Bradery."

Ta plus grande réussite ?

Un peu bateau comme réponse mais l’équipe. On est une petite trentaine aujourd’hui, tout le monde s’entend bien et c’est vraiment en arrivant chaque matin qu’on arrive à matérialiser la croissance de The Bradery. On était à peine 6 il y a un an…

équipes the bradery

Quelle est la marque que tu aurais aimé avoir créée ?

Hmm, une marque liée au plaisir et la convivialité donc Ricard ou du champagne : Ruinart.

Le meilleur spot pour un déjeuner d’affaires ?

Tout est fermé, donc le meilleur spot pour moi c’est Coyotaco au bureau. Ils sont juste à côté donc je passe chercher les tacos juste avant le déj. J’adore et les partenaires aussi ! 

Décris nous ton bleu de travail (tenue de tous les jours)

Tous les jours pareil : Vans noires, jean noir, t-shirt noir.

L’appréciation de professeur dans ton bulletin que tu n’oublieras jamais

J’ai pas la meilleure mémoire.

the bradery

3 personnes / personnalités que tu aimerais embaucher pour compléter ton équipe ? (célèbres ou pas, vivantes ou pas)

Eduardo Ronzano, il est investisseur chez nous mais il est tellement fort que je voudrais qu’il soit là tous les jours. 

Lena Situations, pour qu’elle nous aide sur le contenu.

Arnaud G, un génie qui était en stage chez nous et que je veux recruter.

Ton moment idéal

Il me faut la Méditerranée, ma copine et mes copains.

Choisis les prochains invités qui se prêteront à notre Petit Portrait !

Marcel Nakam, de chez Jonak, une belle rencontre dans le métier.
Jérémy Clédat, le fondateur de Welcome to The Jungle parce que. Ce qu’ils font c’est dingue quand même ! J’ai recruté les 3/4 de mon équipe grâce à eux

Thomas Méheut de Respire, ils ont bousculé un marché ultra-compétitif.

Découvrez le site  : www.thebradery.com


Digital Native Group est le cabinet expert du modèle DNVB qui vous accompagne dans votre croissance.
 
Grâce à une méthodologie innovante et des outils propriétaires, nous identifions concrètement comment générer de la croissance rentable en exploitant les leviers de croissance des marques les plus performantes.
 
Adoptez les secrets de réussite des meilleurs et faites décoller votre marque.