Mode masculine : 5 DNVB dans le vent

Todd Snyder

Dans notre panorama 2020 des DNVB françaises, nous avions recensé 22 marques de mode masculine contre 34 de mode féminine. La concurrence n’en est pas moins féroce puisque l’homme est plus difficile à séduire mais plus fidèle que la femme une fois conquis.  A panier moyen égal, le cycle de vie d’un client masculin est donc plus rentable. Bien qu’elles soient moins nombreuses, les DNVB de mode homme ont dynamisé le marché dominé par les acteurs historiques. Leur maîtrise du digital et l’attention qu’elles portent à l’expérience client ont permis de réinventer le retail pour l’adapter aux nouveaux modes de consommation. 

#1 ASPHALTE

Année de création : 2016

Produits :  Vestiaire et accessoires masculins

Gamme de prix : à partir de 39€ le tee-shirt et 99€ le chino

Pourquoi il faut les suivre : Asphalte s’est fait connaître pour son système de pré-commandes. Afin de proposer des produits au meilleur rapport qualité prix, la DNVB ne se contente pas de verticaliser sa distribution en supprimant le maximum d’intermédiaires mais pousse le schéma jusqu’à produire seulement ce qui a été commandé par ses clients. Des pièces classiques en petites séries reconductibles d’une saison sur l’autre, pas de stock sur les bras en fin de saison et des besoins en BFR minimisés. Retailers vous en rêviez ? Asphalte l’a fait. Alors que la pré-commande a longtemps été réservée aux grandes maisons de luxe ou au sur-mesure, Asphalte a démocratisé la pratique et consulte au préalable sa communauté à travers des questionnaires pour construire des collections qui répondent parfaitement aux attente des consommateurs. Ainsi, la marque les interroge sur les coupes, les matières, les couleurs et même le prix. Cet échange constant permet non seulement de confectionner des vêtements et accessoires les plus fidèles possible aux envies et besoins de la clientèle cible mais suscite également un fort engagement de la communauté. La DNVB n’hésite pas non plus à détailler ses processus de fabrication, le sourcing de ses matières et les usines avec lesquelles elle travaille pour toujours plus de transparence.

Découvrez leur site : www.asphalte.com  

#2 octobre editions

Année de création : 2016

Produits :  Vestiaire et accessoires masculin

Gamme de prix : à partir de 45€ le tee-shirt et 95€ le pantalon

Pourquoi il faut les suivre : Avec le succès tonitruant de Sézane pour les femmes, les fondateurs Morgane Sézalory et Corentin Petit ont décidé de lancer Octobre Editions pour habiller les hommes. Là où la femme est avide de nouveauté, et change régulièrement sa garde-robe, l’homme est lui beaucoup attaché à des pièces essentielles du vestiaire masculin. La collection s’articule donc autour de ces basiques, complétés par de petites séries de produits plus spécifiques et saisonniers. Le mode de distribution est en revanche identique à sa grande soeur Sézane : essentiellement digitale et trois adresses à Paris au Bon Marché, dans Le Grand Appartement Sézane et à L’Atelier. Pensées comme des lieux de vie, ces boutiques offrent un décor idéal pour vivre une expérience client exceptionnelle. La marque propose des pièces intemporelles aux coupes actuelles et des matières sélectionnées avec attention. Elle a d’ailleurs vocation à développer un sourcing écologique pour les basiques pour répondre aux attentes de ses clients. Comme Sézane, l’animation et la consultation de la communauté d’Octobre est très importante dans la stratégie de marque. Cela permet de recueillir des retours sur les produits pour adapter la collection et profiter d’un très bon taux d’engagement propice au repeat. 

Découvrez leur site : www.octobre-editions.com  

#3 le pantalon

Année de création : 2014

Produits :  Pantalons, jeans, chinos et bermudas

Gamme de prix : à partir de 69€ le bermuda et 79€ le chino

Pourquoi il faut les suivre : Comme beaucoup de DNVB, Le Pantalon est né d’une volonté de proposer un beau produit au prix juste accompagné d’une excellente expérience d’achat. Le modèle Digital Native Vertical Brand est idéal pour atteindre cette initiative puisqu’il s’agit de supprimer le maximum d’intermédiaires en proposant ses produits à la vente sur le site e-commerce de la marque et créer de l’affect avec une communauté engagée grâce à une très bonne maîtrise des réseaux sociaux. Pour tenir la promesse d’un produit de qualité à un prix accessible toute l’année, la marque ne pratique pas de promotion ni de soldes. On ne parle donc pas de collections saisonnières mais de basiques permanents que l’on peut retrouver d’une saison sur l’autre. Véritable engagement pour une mode plus durable, respectueuse de l’homme et de l’environnement, cette stratégie s’oppose à l’industrie de la fast fashion dont les répercussions écologiques interpellent de plus en plus et dont les pratiques commerciales incitent à la surconsommation. Mais Le Pantalon, comme son nom l’indique c’est avant tout un produit et un bon produit. Fabriqué en Europe à partir de tissus italiens, les coupes sont soigneusement étudiées et efficaces pour correspondre à une large clientèle. La DNVB s’est maintenant diversifiée en proposant des pièces pour la femme et les enfants. Elle propose cet été une collaboration pour une ligne de maillots de bain avec une autre DNVB spécialisée dans ce produit : Gili’s. Comme beaucoup de DNVB, Le Pantalon diversifie ses canaux de distribution en ouvrant deux boutiques à Paris dans le Marais et dans le quartier des Batignolles. Véritable prolongation de l’expérience client digitale, les boutiques offrent un lieu de contact entre la marque, le produit et la communauté. 

Découvrez leur site : www.lepantalon.fr

#4 bonnegueule

Année de création : 2007

Produits :  Vestiaire masculin et accessoires

Gamme de prix : à partir de 45€ le tee-shirt et 95€ le chino

Pourquoi il faut les suivre : Bonne Gueule c’était au début un blog de mode masculine créé par deux passionnés : Benoît Wojtenka et Geoffrey Bruyère. Ils y prodiguent conseils de style, histoire de la mode, fiches complètes de plus de 300 marques ou encore reportage chez des tisseurs et fabricants. Un e-book et une édition papier plus tard, le blog se construit une belle audience de passionnés  et s’impose comme référence de la mode masculine en France. L’engagement de la communauté sur le média encourage les deux hommes à lancer leurs propres modèles. D’abord en collaboration avec des marques, puis face au succès de ces projets ils créent la marque Bonne Gueule en 2014. Forts de leurs recherches pour le blog, ils acquièrent une véritable expertise métier qui leur permet de proposer des produits à un rapport qualité / prix raisonnable. Bonne Gueule s’appuie sur son ADN de blog et communique beaucoup avec sa communauté sur l’origine, la qualité et les coûts de ses pièces. Chaque vêtement est présenté avec une carte d’identité qui détaille la matière, le tissage, la coupe et ses spécificités. Une proposition de tenue complète, qui renvoie subtilement vers d’autres pièces de la collection, est également mise en avant pour chaque vêtement sous forme de conseils, comme pourraient les prodiguer un vendeur en magasin. Arme fatale de la vente additionnelle pour augmenter le panier d’achat. Véritables maîtres du marketing et du story telling, ils savent parfaitement mettre en scène la recherche et l’élaboration de leurs produits pour susciter une proximité et de l’émotion auprès des clients. La marque possède 4 boutiques en propre : 2 à Paris, une à Lyon et une à Bordeaux. Bonne Gueule est également distribué dans de nombreux points de vente physique à travers un réseau d’indépendants. 

Découvrez leur site : www.bonnegueule.fr

#5 Balibaris

Année de création : 2010

Produits :  Vestiaire et accessoires masculins

Gamme de prix : à partir de 95€ la chemise et 115€ le chino

Pourquoi il faut les suivre : Comme beaucoup de DNVB, Balibaris a démarré avec un unique produit, la cravate, avant d’élargir sa gamme. Elle propose aujourd’hui un vestiaire masculin complet. Avec l’évolution des modes de consommation et la mutation des habitudes au travail, la marque offre une large gamme de produits formal et casual pour accompagner les hommes du bureau jusqu’au week-end. Il existe une plus grande flexibilité sur le dress code professionnel, ce qui confère une grande liberté dans la constitution des silhouettes pour les hommes maintenant. La DNVB a su créer une identité forte et reconnaissable. Elle s’appuie d’ailleurs sur une collection permanente, Les Iconiques, constituée des pièces phares de la maison, chic et intemporelles. Pour renforcer l’adhésion de la communauté à son univers , elle propose également des articles lifestyle comme des allumettes, des carnets ou encore des bougies.

Balibaris s’appuie aujourd’hui sur un large réseau de distribution de boutiques en propre et corners dans les grands magasins à travers la France ainsi qu’à Londres et au Luxembourg.

Découvrez leur site : www.balibaris.com