Hygiène féminine : 7 DNVB surfent sur la tendance des culottes menstruelles

Fempo

#1 FEMPO

Année de création : 2017

Gamme de prix : de 32 € la culotte à 37 € le shorty

Pourquoi il faut les suivre : Déjà présente sur le marché américain, la culotte menstruelle arrive en France avec Fempo. Les deux fondatrices ont d’abord fédéré une communauté sur un blog dédié aux cycles menstruels. Elles ont ainsi recueilli beaucoup d’informations sur les problématiques des françaises et leurs attentes pour les produits d’hygiène féminine. Les femmes se révèlent insatisfaites des solutions de protections proposées sur le marché et pointent le manque de transparence dans la composition des traditionnels tampons et serviettes jetables. Les créatrices se penchent alors sur l’élaboration d’une culotte comme alternative confortable, écologique et sans risque pour la santé. La composition se différencie par l’utilisation d’un tissu absorbant en fibres de bambou aux propriétés anti-bactériennes et anti-odeurs. Le style est volontairement épuré avec un choix de coloris dans les tons neutres : noir, caramel, crème ou chocolat. Le marketing très féministe prône l’émancipation de la femme par rapport aux contraintes périodiques et les tabous qui les entourent.

Réjeanne

#2 Réjeanne

Année de création : 2018

Gamme de prix : de 34€ la culotte à 59€ la culotte taille haute en dentelle

Pourquoi il faut les suivre : En plus de prôner le confort et des valeurs écologiques, Réjeanne prend le parti d’allier efficacité et féminité. La marque propose une offre diversifiée avec des culottes en dentelle, taille haute ou basse, plus ou moins échancrées et un large choix de couleur. La lingerie menstruelle ne se cantonne plus aux caractéristiques d’un objet de première nécessité. En augmentant la profondeur de gamme, Réjeanne accroît la désirabilité du produit, joue les codes de la mode et peut ainsi espérer susciter un taux de réachat plus important. Elle s’est d’ailleurs associée avec la marque française de lingerie Darjeeling qui distribue ses produits dans plus de 100 de leurs points de vente. Réjeanne s’est également lancée dans les maillots de bain pour accompagner ses adeptes toute l’année.

Smoon

#3 Smoon

Année de création : 2018

Gamme de prix : de 29 € la culotte jeune fille à 35 € la culotte adulte

Pourquoi il faut les suivre : Smoon propose des culottes et shorty sans coutures qui sont donc très discrets sous les vêtements tout en conservant le confort des modèles couvrants. Elle collabore avec Etam en octobre 2019 pour distribuer sa gamme dans plusieurs boutiques de l’enseigne ainsi que sur son e-shop. Ce qui lui confère une exposition médiatique importante. Dans le cadre de ce partenariat, Smoon créé spécialement un modèle rouge. Pour assurer son engagement auprès des femmes, la marque reverse 1% de chiffre d’affaires à La Maison des Femmes qui accueille les femmes vulnérables ou victimes de violence.

My Holy

#4 MY HOLY

Année de création : 2017

Gamme de prix : de 39 € à 44 €

Pourquoi il faut les suivre : Contrairement aux autres marques citées dans cet article, My Holy propose une gamme complète de protections hygiéniques : tampons, serviettes, cups et culottes menstruelles. Elle propose ses tampons et serviettes hygiéniques sous forme d’abonnement mensuel pour éviter la rupture. La marque souhaite décomplexer les femmes avec un branding fun et en abordant les tabous de société. En avril 2019, My Holy ouvre un pop-up store coloré entièrement dédié à l’hygiène périodique. Elle en profite pour aller à la rencontre de sa communauté très engagée sur Instagram en organisant des conférences sur les règles, la sexualité et la santé des femmes.

Sisters Republic

#5 Sisters Republic

Année de création : 2019

Gamme de prix : de 32 € à 36 €

Pourquoi il faut les suivre : Du tanga au shorty, Sisters Republic joue la carte de la diversification pour convenir à toutes. La marque aborde le cycle féminin avec décontraction et propose aussi des culottes aux messages humoristiques : “Tonight is not the night”, “Do not enter” ou encore “Sunday bloody sunday”.

Pour convaincre les curieuses, Sisters Republic offre une période d’essai de 60 jours lors de la première commande. A l’issu des deux mois, la cliente peut alors renvoyer sa culotte et être remboursée si elle n’a pas été convaincue.

Loop

#6 Loop

Année de création : 2018

Gamme de prix : 29 €

Pourquoi il faut les suivre : Loop propose un modèle pour les principales situations de la vie d’une femme : le string boulot, la culotte métro ou la culotte dodo. Si le string permet de ne pas laisser de marques sous les vêtements, la culotte dodo est plus couvrante et plus absorbante. La marque s’adresse aussi aux jeunes filles avec la gamme First Loop et des modèles adaptés à la morphologie des adolescentes. Pour acquérir de nouvelles adeptes, elle a créé les Apéros Culottés, réincarnation moderne des réunions Tupperware. Des ambassadrices de la marque, sélectionnées au sein de leur communauté se déplacent chez une cliente qui a elle même invité des amies pour découvrir et essayer les produits autour de cocktails et autres animations girly. Un bon moyen pédagogique pour communiquer et fédérer autour de l’utilisation de ces protections encore peu familières.

Blooming

#7 Blooming

Année de création : 2018

Gamme de prix : de 26 € à 29,85 €

Pourquoi il faut les suivre : Blooming propose 6 modèles de culottes, chacun disponible en 4 couleurs pour répondre à toutes les préférences et toutes les morphologies. La marque s’est très vite inscrite dans une stratégie de distribution physique à grande échelle en proposant ses produits chez Monoprix et Auchan. Comme toutes les entreprises de culottes menstruelles, Blooming s’inscrit dans une démarche écologique et éco-responsable pour limiter les déchets et les composants nocifs comme les pesticides utilisés dans les protections jetables. Elle va encore loin et s’engage à verser 0,50 € à l’association Règles Élémentaires qui lutte contre la précarité menstruelle en aidant les plus démunis.